Bonnes nouvelles du jour !

 

Le 22 octobre 2011


Le 22 octobre 2011
- La Libye se prépare à proclamer sa libération
Les nouvelles autorités libyennes se préparaient à proclamer dimanche la "libération" totale du pays, après la mort du dirigeant déchu Muammar Kadhafi et la chute de son dernier bastion qui ont mis un point final à 42 ans de règne sans partage
- Tunisie : aux urnes citoyens !
- Irak : fin de la guerre avant la fin de l'année
- Avec le succès du lancement de Soyouz, première étape réussie pour Galileo
- Paludisme (suite) : un grand pas vers le vaccin
- Les jardins familiaux : des parcelles de bonheur !
- Le bonheur en famille

Commentaires

1.Posté par Ami le 23/10/2011 07:30
J'aime l'optimisme, mais pas le mensonge ni les illusions.
Concernant la la Libye vous vous plantez complètement car vous avez été manipulés par l'OTAN et sa propagande mensongère.
D'une part, avec ces centaines de milliers de victimes innocentes de cette guerre d'agression coloniale maquillée en prétendue "guerre humanitaire" (ça ne vous choque pas déjà cette expression ?), sous les bombes occidentales, c'est une tragédie, aussi bien pour le peuple Libyen, que pour l'Afrique et pour l'humanité dans son ensemble.
D'autre part, la guerre civile ne fait que commencer, à mesure que le peuple libyen, appuyé par les Touaregs qui sont rentrés dans le combat, reconquièrent leur pays martyrisé, face aux mercenaires de l'OTAN.
Non, ce n'est pas le début de la paix en Libye et ce pays ne sera libéré que le jour où la Jamahiriya, ce système de démocratie directe mis en place par Gaddafi, sera rétablie.
S'il y a des raisons d'être optimiste, c'est que le peuple libyen réussira un jour à chasser les démons sanguinaires et racistes qui détruisent leur pays.
La bonne nouvelle, c'est que l'OTAN, craignant un tribunal du genre Nuremberg pour leurs crimes de guerre odieux, ont décidé de se retirer et de cesser leurs bombardements d'ici la fin du mois.
Cependant, leurs mercenaires restent derrière, pour tâcher de détruire les acquis de la révolution de 1969.

2.Posté par Geraldine Feuillien le 28/10/2011 04:12
Merci pour cette mise au point, l'AMI. Toute la légende de Kadhafi dictateur sanguinaire et terroriste est une invention de l'oligarchie occidentale depuis des décénies. Cet homme était extrêmement soutenu par son peuple. Les Libyens avaient le plus haut niveau d'alphabétisation, de santé, de prospérité de toute l'Afrique. Ils n'avaient pas besoin d'un parlement parce que les élections étaient locales et directe. Kadhafi restait au pouvoir parce qu'il craignait, à juste titre que s'il partait, son pays serait pillé par les élites financières occidentale. La Libye n'est pas le pays d'un peuple, mais un pays de tribus. Dont certaines, sont très radicales dans la pratiques de l'islam et sont également racistes. Il fallait une main de fer pour empêcher que ces dernières ne massacre les autres. D'ailleurs, une fois que le CNT a pris le pouvoir, ils ont massacré les libyens NOIRS. La raison de vivre de la tribu de Benghazi était d'imposer la charia à tous le pays, tandis que Kadhafi, lui-même fervent musulman, avait su imposer la laïcité. Parfois, il est vrai, en répondant brutalement, à des brutes.

Les médias ne nous ont jamais montré la manifestation de 1,7 millions de libyens qui ont défilé pour soutenir leur guide à tripoli le 1er jjuillet. Ils ne nous ont pas montré les videos des enfants, eventrés par nos bombes, ils n'ont pas montré les vidéo des rues entières rasées.

Il y a une véritable omerta sur ces sujets. Il faut savoir aussi que les fameux combattants du CNT qu'on nous montre devant les caméras ne sont pas, pour la plupart, libyens. Ils sont saoudiens, pakistanais, qatari.

Nous avons été trompés sur toute la ligne et il faut rétablir la vérité.

Nouveau commentaire :

Les commentaires sont mis en ligne en différé.